Page en cours de rédaction ... 

Les blancs (par convention) ayant un pion de plus, ne peuvent gagner qu'en réalisant la promotion de leur pion. Les noirs vont essayer de les en empêcher et d'obtenir la nulle. Le résultat dépend de la position respective des trois pièces qui restent sur l'échiquier et du trait.

Bien qu'il y ait environ 200000 positions possibles (sans compter le trait), il est remarquable que l'on puisse faire une étude exhaustive et simple de cette finale. De plus, les principes rencontrés sont utiles pour d'autres finales plus complexes.

La stratégie du roi noir est d'occuper la case de promotion et de ne pas s'y faire déloger. Le problème est que les noirs doivent jouer : ils ne peuvent pas stationner sur la case de promotion (s'ils avaient une pièce mineure par exemple, ils la joueraient et le roi pourrait ne pas quitter sa bonne case).

Les blancs, de leur côté, vont s'efforcer de chasser le roi noir du chemin qui mène leur pion à la promotion.

Pour résoudre cette finale, on distingue deux cas :

  1. le pion ne peut pas être défendu (par son roi)
  2. le roi défend — ou peut aller — défendre son pion.

Commençons par le premier cas (le plus facile) : c'est la règle du carré qui permet de mémoriser ce cas (diag.1). Donc, inutile de calculer un nombre de coups, c'est la géométrie qui permet de voir. Néanmoins, il ne faut pas appliquer cette règle aveuglément (diag.2). Le cas du diag.3 pourrait se traiter en défendant le pion par le roi blanc et appliquer la méthode exposée plus bas, mais peut aussi se régler avec le carré et sans bouger le roi.

diag.1 diag.2 diag.3
   
+/= +/+ +/+
Les noirs ayant le trait, le roi noir entre dans le carré et finira par capturer le pion en suivant le plus court chemin f4-b8. Si le trait est aux blancs, le pion pourra avancer jusqu'en b8 sans être inquiété. Les noirs au trait, semblent entrer dans le carré (et ne pas être gênés par le roi blanc), mais ce n'est que provisoire et illusoire : le pion avance de deux cases et son carré devient hors de porté. Le roi blanc est sur le chemin du roi noir. Le roi noir qui entre dans le carré au trait, ne pourra pas capturer le pion. Si le roi noir était en e4, le roi blanc irait défendre son pion.

Le deuxième cas se divise en deux sous-cas :

1) Le pion est un pion a (ou h). Pour gagner, les blancs doivent s'emparer de la case critique b7 (ou g7). Si les noirs peuvent l'en empêcher, la partie est nulle :

diag.1 diag.2 diag.3
   
=/= =/= +/=
     

2) Le pion n'est pas sur le flanc. Le travail du roi blanc, tout au long du chemin qui mène à la promotion, est de protéger son pion et d'empêcher l'obstruction du roi noir.

A faire ...