CHAMPIONNAT DE FRANCE
ECOLES (8),COLLEGES (8), LYCEES (4)

 

A. PHASE DEPARTEMENTALE

La phase départementale se présente comme une rencontre de masse.

A1. ACTEUR PRINCIPAL

Dans chaque département, un CORRESPONDANT SCOLAIRE DEPARTEMENTAL (CSD) est nommé par le Président du Comité Départemental. Informer, Organiser, Médiatiser sont les objectifs de son action.

Le Comité Départemental est le support de l'action. Il encourage et soutient les événements. Dans un objectif de communication, il est souhaitable que le CSD organise son action en liaison avec le délégué USEP (pour les Ecoles) et le délégué UNSS (pour les Collèges et les Lycées) de son département.

Le CSD organise son action départementale sous la responsabilité du Président Départemental. Il fixe les dates des rencontres, les lieux d'actions, fournit le matériel, désigne les arbitres et veille au bon déroulement des tournois. Ils rappellent les objectifs du secteur scolaire à tous les participants.

Les objectifs se traduisent par la recherche de la participation du plus grand nombre d'élèves et du plus grand nombre d'établissements du département. En particulier, le CSD organise une campagne d'information à partir de la rentrée et il a le souci de la relation importante avec les acteurs de l'Education Nationale (Inspecteurs d'Académies, Inspecteurs Départementaux, Services de Jeunesse et Sports, Chefs d'établissements).

A2.PARTICIPATION

Un même établissement engage le plus grand nombre possible d'élèves. Pour participer, les élèves doivent être en possession d'un titre officiel d'activité sportive faisant office d'assurance : Licence UNSS (en Collèges et en Lycées), ou attestation du Directeur d'Ecole (pour les rencontres sur le temps scolaire en écoles), ou licence USEP si hors temps scolaire en Ecoles, ou Affiliation à la FFE (Licence A ou Licence B). Le document adéquat sera présenté lors des rencontres. Dans tous les cas, un certificat de scolarité sera présenté.

Organisation des rencontres : prise en compte du niveau des joueurs

Remarques : S'agissant de scolaires, nombreux sont les enfants à ne pas être "classés "pour leur niveau échiquéen. De plus, les uns et les autres ont pu faire des progrès très divers depuis le début de leur pratique. De toute façon, seuls les affiliés à la FFE possèdent un classement officiel.

Mise en œuvre : Même s'il s'agit de parties rapides, c'est l'ELO "normal" des "classés" qui sera utilisé pour les références des appariements de l'open départemental. Pour un fonctionnement optimum des appariements, pour les élèves ne possédant pas de classement ELO, l'animateur de chaque établissement attribuera un ELO estimé pour chacun de ses élèves concerné : cet ELO (qui ne sera pas fonction de l'âge!) reflétera son niveau instantané par rapport à l'ensemble des participants de son établissement, en particulier par rapport à ceux de son établissement possédant un ELO. Donc, l'animateur présentera une liste ordonnée de tous ses élèves en prenant en compte le niveau réel de chacun, un appel à l'esprit sportif est lancé !!

A3.ORGANISATION DES RENCONTRES

La compétition départementale est organisée par cycle de scolarité. Il s'agit de parties rapides en 2 x 15 minutes. Neuf rondes seront organisées. Les rencontres peuvent se dérouler à l'échelon départemental, ou bien par secteurs géographiques, suivant les nombres de participants. Elles se déroulent sur deux après−midis (de Novembre à Janvier) (un après−midi à 4 rondes, un après−midi à 5 rondes).

En Ecoles, dans le cadre de l'USEP, les rencontres pourront se dérouler sur le temps scolaire, puisque dans ce cas, TOUS les élèves des classes concernées participeront à la rencontre avec une organisation adaptée (groupe découverte, groupe sélection, etc.). Les élèves peuvent s'inscrire en cours de route. Par les compte rendus périodiques, la répétition de la médiatisation devrait entraîner des inscriptions supplémentaires en cours de championnat.

Il s'agit d'un open unique par cycle, Filles et Garçons jouent ensemble.

Des secteurs géographiques peuvent être constitués à l'intérieur des départements.

Il est toujours possible à un établissement de s'inscrire en cours de route.

L'ensemble de la compétition représente, pour chaque catégorie, un tournoi unique open individuel et mixte, où chaque élève joue pour le compte de son établissement.

L'appariement se fait au système suisse, le classement des joueurs étant précisé ci−dessus.

Toutes les parties se déroulent à la cadence de parties rapides de 2 x 15 minutes. Les règles del'arbitrage sont celles de la FIDE pour ce type de cadence.

Pour le fonctionnement de cet open, le décompte individuel des points se fera sur lesystème 2 points (gain), 1 point (nulle), 0 point (perte ou forfait).

Pour la dernière journée de compétition, il est fortement recommandé de donner un certain panache en organisant une remise officielle des prix et une lecture du palmarès en présence des personnalités locales et départementales. Ne pas oublier les compte−rendus dans la presse locale et dans les revues USEP ou UNSS.

A4. LE PALMARES

Par Cycle, un classement des établissements est établi de la manière suivante :

On additionne les points de parties obtenus par les HUIT premiers élèves de chaque établissement, le groupe considéré étant OBLIGATOIREMENT mixte, avec au moins 2 Garçons et au moins 2 Filles (Ecoles et Collèges). En Lycée, on prendra les QUATRE premiers élèves de chaque établissement, le groupe considéré étant mixte, avec au moins 1 garçon et 1 fille.

Le total obtenu est le SCORE de l'établissement.

le classement des établissements est établi dans l'ordre des SCORES.

Les établissements ayant moins de 2 filles (en Ecoles ou en Collèges) (1 fille en Lycée) ou moins de 8 joueurs (4 en Lycée) sont inscrits en fin de tableau. Leur classement sera établi sur leurs quatre premiers joueurs.

Les établissements ayant moins de quatre joueurs seront inscrits simplement à la suite sans être spécialement classés.

En cas d'égalité, pour établir le palmarès final des équipes « complètes », entre les équipes àla même hauteur du nombre de points de parties, deux blitz de 5 mn par joueur seront organisés pour les 8 joueurs (ou les 4) de chaque équipe (les joueurs seront ordonnés parrapport à leurs gains de parties) et, une fois, tous les joueurs ont les noirs, une fois tous lesjoueurs ont les blancs (tirage au sort pour la première partie). Le nombre de parties gagnées surl'ensemble déterminera le départage. (= sorte de « tirs aux buts »).

Si l'égalité persiste et si elle ne concerne que deux équipes à départager, la victoire au premieréchiquier est prépondérante, si nécessaire au second, etc. Si l'égalité concerne plusieurséquipes, après le toutes rondes de blitz, on donnera l'avantage au meilleur premier échiquier, sinécessaire au second etc.

Enfin, s'il y a encore égalité, un tirage au sort sera effectué.

Une remise des prix sera, à chaque fois, organisée par le Comité départemental (coupes, médailles, etc.). Divers classements annexes pourront être décidés à l'échelon local pour assurer la promotion de l'événement. En particulier, des récompenses individuelles peuvent aussi être attribuées sur le classement individuel général de l'ensemble de l'Open.

A5. QUALIFICATION

Le DNS fera parvenir au CSD un imprimé officiel pour le compte−rendu de la phase départementale.

Ce document sera retourné au DNS pour le 31 janvier, dernier délai ! A ce document sera joint la grille américaine de l'OPEN départemental. Avec ce document, le CSD fera ses propositions de qualifications (équipes de huit joueurs en Ecoles et Collèges, de quatre joueurs en Lycées).

Ce document fera apparaître les effectifs de participation de chaque établissement.

C'est le DNS qui transmettra au responsable de chaque académie (CSA)la liste des établissements autorisés à êtrequalifiés pour la finale d'académie.

La finale académique regroupera (pour cinq rondes de 2 x 15dans un après−midi) les six meilleures représentations dans chaque catégorie (Ecoles, Collèges, Lycées) de l'académie. Si le nombre de qualifications proposées est supérieur à 6, le CSA organisera des phases préparatoires (compétition par équipes) pour arriver à un groupe de 6.

 

B. PHASE ACADEMIQUE


La finale d'académie est une rencontre de sélection.

Les participants sont sélectionnés par le DNS au vu des résultats départementaux selon la réglementation en vigueur.

B1. ACTEUR PRINCIPAL

Dans chaque académie, un

CORRESPONDANT SCOLAIRE ACADEMIQUE (C S A)

est nommé par le Président de la Ligue.

Il a pour objectif d'Informer, d'Organiseret de Médiatiser.

Le Comité de la LIGUE est le support de l'action. Il encourage et soutient les événements.

Le CSA organisera son action en liaison avec le délégué USEP (pour les Ecoles) et le délégué UNSS (pour les Collèges et les Lycées) de sa région.

Le CSA organise son action académique sous la responsabilité du Président de Ligue. En liaison avec l'USEP et l'UNSS, à la date prévue sur le calendrier national,il fixe le lieu de la finale, fournit le matériel, désigne les arbitres et veille au bon déroulement des tournois. Ils rappellent les objectifs du secteur scolaire à tous les participants.

A l'aide du bordereau spécial, il transmet les résultats de la finale d'Académie, le plus vite possible au Directeur National des Scolaires pour officialiser le championnat.

B2. PARTICIPATION

Les établissements participants sont qualifiés à partir des phases départementales. C'est le DNS qui arrête la liste des établissements qualifiés, dans chaque catégorie, après la réception des résultats départementaux.

Le mieux est certainement d'organiser la compétition sur un après−midi en toutes rondes (5 rondes de 2x20 minutes avec 6 équipes par catégories) ; en fonction des nombres retenus par le DNS, le CSA pourra organiser des éliminatoires par poules qu'il constituera.

Néanmoins, il pourra aussi accueillir (éventuellement sur la journée) tous les qualifiés dans une compétition académique, avec, dans chaque catégorie, un système toutes rondes ou un système suisse. Dans ce cas, le choix du système et le nombre de rondes sont liés au nombre d'équipes qualifiées. Après la connaissance de la liste des qualifiés, ces choix relèvent du CSA.

La phase académique est une compétition par équipes de 8 joueurs en Ecoles et en Collèges, de 4 joueurs en Lycées.

L'équipe est obligatoirement mixte, en Ecole et en Collège elle comprendra deux filles au moins et deux garçons au moins présents sur le terrain. En Lycée, ce sera 4 joueurs, une fille au moins et un garçon au moins présent sur le terrain.

Pour représenter leur établissement, comme pour la phase départementale, les élèves doivent être en possession d'un titre officiel d'activité sportive : Licence UNSS (en Collèges et en Lycées), ou attestation du Directeur d'Ecole (pour les rencontres sur le temps scolaire en écoles), oulicence USEP si hors temps scolaire en Ecoles,ou Affiliation à la FFE (Licence ou Adhésion). Le document adéquat sera présenté lors des rencontres. Dans tous les cas un certificat de scolarité sera présenté.

Chaque établissement est représenté par UNE SEULE EQUIPE de joueurs par catégorie.

Composition des équipes :

Au départ de la compétition, le capitaine de chaque équipe remettra à l'arbitre une liste ordonnée de TOUS ses joueurs qui participeront à la compétition (y compris les remplaçants). Pour établir cet ordre de la liste, on utilisera le classement ELO "normal" de ceux qui sont classés FFE et la règle des 103 pts. Comme pour la phase départementale, les élèves non classés se verront attribuer, par leur animateur, un ELO estimé : cet ELO (qui ne sera pas fonction de l'âge!) reflétera son niveau instantané par rapport à l'ensemble de l'équipe, en particulier par rapport à ceux possédant un ELO ; le classement de ces joueurs à l'open départemental sera aussi un élément de référence pour la hiérarchisation des niveaux estimés. Un appel à l'esprit sportif est lancé pour installer réellement les meilleurs joueurs aux premières tables !! Toutes les compositions des équipes seront affichées AVANT la première ronde. Aucune réclamation ne sera ensuite admise.

Par sexe, un seul remplaçant est possible. Le nombre maximum de joueurs est donc de DIX (6 en Lycée), avec un maximum de sept (4 en Lycée) de chaque sexe. Si le nombre de joueurs présents est inférieur à huit (ou à quatre), les « trous » ne peuvent pas exister, ils apparaissent obligatoirement à la fin.

Fonctionnement des rondes :

Si l'équipe dépasse 8 joueurs (4 en Lycée), l'organisateur remettra à chaque responsable le nombre de photocopies correspondant au nombre de rondes. A chaque ronde, il suffira de rayer les noms des joueurs qui ne disputent pas la ronde et de remettre la feuille à l'arbitre, l'ordre des joueurs étant inchangé.

B3. ORGANISATION

La finale académique se déroulera dans une seule journée, à la date fixée au plan national, par catégorie, et en parties rapides de 2 x 20 minutes.

Si le nombre d'équipes de la catégorie est égal ou inférieur à 8 équipes, le toutes rondes intégral sera appliqué.

Si le nombre d'équipes de la catégorie est de l'ordre de 4 équipes, des matches aller−retour pourront être imaginés.

Après arrêté du DNS, si le nombre d'équipes de la catégorie est supérieur à 8 équipes, le CSA choisira le système le mieux adapté (système de poules, avec demi−finales, finales, etc. ou système suisse en x rondes) pour arriver à désigner le champion d'académie de la catégorie.

Le CSAprécisera aux participants l'organisation adoptée, l'esprit étant la rencontre d'équipes, le toutes rondes étant recherché. Dans tous les cas le molter n'est pas autorisé.

B4. PALMARES

S'agissant d'une compétition par équipes, à chaque ronde, les résultatsindividuels sont comptabilisés avec le système 1 (gain) 0 (perte), lesnuls ne comptent pas (on met une croix).

A chaque ronde, on additionne les points de parties. L'équipe qui marque le total le plus performant gagne la rondeet marque 3 pts de match. L'équipe perdante marque 1 pt, les matchs nuls donnent 2 pts à chaque équipe.

Le classement final est effectué sur le total des points de match. Les équipes « complètes » sont classées prioritairement, les autres venant à la suite. En cas d'égalité, le départage est effectué par la différence entre les gains et les pertes. En cas de nouvelle égalité, on ne prend que les gains. Ensuite, si nécessaire, on n'utilise que les résultats des équipes concernées par l'égalité et réalisés entre elles. Si c'est encore nécessaire, onappliquera le même système de départage que celui prévu à la phase départementale (blitz de départage, etc)

Une remise des prix sera, à chaque fois, organisée par la ligue (coupes,médailles, etc.). Divers classements annexes pourront être décidés à l'échelon régional pourassurer la promotion de l'événement. En particulier, des récompenses individuelles peuventaussi être attribuées sur les résultats globaux. Il est fortement recommandé de donner un certain panache en organisantune remise officielle des prix et une lecture du palmarèsen présence despersonnalités locales et régionales.

B5. QUALIFICATION

Le CHAMPION d'ACADEMIE de chaque catégorie est qualifié pour la phase Inter Académique.

L'officialisation de la qualification se fait sur un imprimé fourni par la Direction Nationale des Scolaires.Il est à retourner au Directeur National à la date indiquée au calendrier.

Seules les académies ayant adressé leur compte−rendu au DNS peuvent participer à la phase Inter Académique.

C'est le CSA qui est chargé de cette transmission.

 

C. PHASE INTER ACADEMIQUE

C1. ACTEUR PRINCIPAL

Après désignation de l'organisateur de la FINALE NATIONALE par le DNS, il est créé des groupes d'académies pour une phase Inter Académique. Le découpage, variable d'une année à une autre, décidé par le DNS, sera porté à la connaissance des CSA, dès que possible.

La phase inter académique sera organisée en liaison avec le DNS. La date de la phase inter académique sera une date nationale inscrite sur le calendrier de la Fédération. Les rencontres concernant deux établissements à chaque fois, ils s'entendront pour réaliser leurs matches à mi−parcours. Eventuellement, le DNS sera saisi en cas de litige. En cas de recours au DNS, ses décisions seront sans appel, compte tenu du calendrier serré pour ce type de rencontre.

C2. PARTICIPATION

La liste desqualifiés est établi par le DNS au vu du bordereau des académies concernées. Dans chaque catégorie, chaque académie ne peut être représentée que par un seul établissement. En cas de défection du champion d'une académie, un autre établissement de cette académie pourra être désigné par le Directeur National des Scolaires.

C3. ORGANISATION

Les rencontres se déroulent sur un après−midi entre deux équipes et sont organisées autour de 4 parties de 2x20 mn par rotation des échiquiers par groupes de 4 à l'intérieur de chaque équipe. Le Directeur National fournira les imprimés nécessaires à la réalisation (feuilles de matches adaptées).

Les conditions de participation des joueurs, la formation des équipes,sont identiques à celles de la phase académique.

Le champion de chaque groupe, dans chaque catégorie,sera qualifié pour laFINALE NATIONALE de sa catégorie.

 

D. PHASE NATIONALE

D1. ACTEUR PRINCIPAL

Une FINALE NATIONALE est organisée par catégorie (Ecoles, Collèges, Lycées).

Les dates sont inscrites sur le calendrier fédéral.

Les candidats organisateurs doivent se déclarer auprès du DNS le plus tôt possible. Un cahier des charges est fourni à toute intention d'organiser. Les décisions sont prises, si possible, dès la rentrée scolaire. L'organisateur est qualifié d'office.

Les FINALES NATIONALES sont placées sous l'autorité du Directeur National des Scolaires.

D2. PARTICIPATION

Les groupes sont constitués de 16 équipes dans chaque catégorie. En catégorie LYCEE, le groupe pourracomporter 20 équipes. Les quatre équipes complémentaires seront choisies en fonction des taux de participation dans les académies, en tenant compte aussi des équipes entièrement féminines.

D3. ORGANISATION

Le principe retenu est un système suisse par équipes de 7 rondes sur deux jours.

Les conditions de participation des joueurs, la formation des équipes, sont identiques à celles de la phase académique. Pour établir les numéros d'ordre du système suisse, on prendra l'élo moyende l'équipe complète (donc y compris les remplaçants).

La cadence des parties de la finale nationale est en rapides de 2 x 30 minutes.

Le cahier des charges prévoira des temps touristiques et culturels.

D4. PALMARES

Les classements sont établis sur les mêmes règles que pour la phase académique.

L'Etablissement premier de chaque catégorie est déclaré CHAMPION de FRANCE